Le président français a organisé une réunion ce matin concernant le dossier Alstom, suite à la décision de ce dernier d’arrêter la production de trains dans la ville de Belfort. En effet, la démarche de l’Élysée est avant tout de mettre en place les conditions permettant de sauver l’entreprise, mais cela ne sera possible que si les dirigeants sont d’accord avec cela. En effet, le groupe a annoncé le transfert de la production de ses trains de la ville de Belfort à la région d’Alsace, afin de réaliser des économies. Le groupe doit à ce titre composer avec une baisse sensible de son carnet de commandes en France depuis le début de l’année. Rappelons que l’État est actionnaire du groupe à hauteur de 20% et qu’il ne s’agit pas de la première fois qu’il intervient de manière autoritaire afin de pouvoir rattraper une situation critique.

450 salariés concernés

Actuellement, le site de Belfort comporte plus de 450 salariés qui devraient donc perdre leur emploi si jamais le groupe allait jusqu’au bout de ses intentions. D’un point de vue boursier, Alstom réalise depuis le début l’été une ascension assez intéressante, passant de 19€ l’action au niveau des 25€, et il s’avère donc que cette réaction du groupe est assez incompréhensible, notamment aux yeux de l’État. Si vous êtes déjà positionné sur la valeur Alstom, alors suivez bien de près ce dossier, car il risque d’engendrer de nombreuses fluctuations sur le court terme vis-à-vis des cours de l’entreprise. En parlant de fluctuation, si vous recherchez de la volatilité sur vos investissements, alors trader en ligne sur le forex via le courtier UFX devrait tout à fait vous correspondre, d’autant que ce dernier vous offrira un joli bonus forex pour bien démarrer !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *